2 0 20

M M X X

Année bissextile

La Terre effectue sa rotation autour du Soleil en 365, 2422 jours. Afin de rattraper le retard entre le nombre de jours fixés par le calendrier et le nombre de jours réels, un jour est ajouté tous les quatre ans. Une année bissextile comporte donc 366 jours au lieu des 365 jours qu'une année compte habituellement. Le jour ajouté dans l'année est le 29 février.

Quelques Anniversaires de
l'Histoire de FRANCE :
( ordre chronologique annuel )

* * * * *

N.B. : Le choix de ces Anniversaires est tout à fait personnel à "l'Ancre" ;
il y en a évidemment beaucoup d'autres qui sont à célébrer.
De plus il ne s'agit ici que d'indiquer ces Anniversaires
afin d'inciter à approfondir le sujet, s'il intéresse ...

- Dans la mesure du possible quelques timbres illustrent les légendes. -

* * * * * *

Attention !

Dans les textes ci-dessous le NOMS soulignés renvoient à des articles de ce même site.

* * *

" Le camp du drap d'or "

1520

François Ier et Henri VIII

Cette rencontre entre les deux jeunes rois a lieu à l'initiative de François 1er dans le but d'établir une alliance avec l'Angleterre pour contrebalancer la puissance de Charles Quint ((roi d'Espagne et de la majeure partie des Pays-Bas, de Naples, ... élu empereur des romains en 1519).

Elle a lieu près de Calais (entre deux zones, française et anglaise) du 7 au 24 juin.

Les monarques , entourés chacun de près de 3 mille personnes, y déploient un luxe insensé ;
les campements sont doublés de drap d'or et les fêtes se succèdent. Un projet de mariage
(qui ne se fera pas) est ébauché entre le fils de François et la fille de Henri.

Le résultat de cette entrevue où les souverains redoublèrent d'amabilités... sera NUL
car Henri VIII se méfie de la puissance TROP affirmée de François Ier.

Dès 1521 les hostilités reprennent entre Charles Quint et Henri VIII contre François Ier .
Elles se termineront par la défaite française à Pavie (près de Milan), en 1525.

* * *

1620

" France - Navarre "

Le (ou les )Royaume(s) de Navarre, à cheval sur les Pyrénées, ont une longue histoire
où se succèdent conquêtes étrangères et périodes d'indépendance.

En 1589 le roi de Navarre (fils de Jeanne d'Albret, reine de Navarre) devient aussi roi de France (Henri IV) mais c'est sous le règne de son fils (Louis XIII) que la partie nord de la Navarre
(la Basse-Navarre) est rattachée à la France par le traité de Pau (19 octobre 1620).

Tous les rois de France porteront désormais le titre de "roi de France et de Navarre".

* * *

" Le bourgeois gentilhomme "

1670

Cette comédie-ballet écrite par Molière avec une musique de Lully et des ballets règlés par Beauchamp est jouée, pour la première fois, devant Louis XIV à Chambord le 14 octobre 1670.

Elle met en scène un riche bourgeois (M. Jourdain) qui veut imiter les nobles... et se couvre de ridicule. Au passage elle égratigne aussi le comportement des nobles (qui auraient souhaité la faire interdire) et se moque aussi des Turcs pour se venger du comportement peu respectueux
de l'ambassadeur de l'empire ottoman reçu récemment par le roi.

Ce chef-d'oeuvre de Molière, régulièrement repris au théâtre et adapté par divers médias, remporte toujours un aussi vif succès.

* * *

 

1720
fin du " système de Law "

En 1715 Louis XIV meurt. Les finances de l'Etat sont très déficitaires.

Le duc d'Orléans, Régent de France sous la minorité de Louis XV cherche des solutions
pour renflouer les caisses (autres que l'imposition déjà lourde).

On lui présente alors le financier écossais John Law qui préconise la création d'une banque émettrice d'actions à 7,5% d'intérêt... échangeables pour les 3/4 en papier-monnaie.

Succès immédiat de cette banque (qui deviendra Banque royale en 1718) rue Quincampoix, à Paris. Elle offre pour garantie les trésors des colonies, crée diverses Compagnies coloniales et absorbe rapidement la Compagnie des Indes. Law est Contrôleur des Finances en 1720.

Mais la spéculation (pari sur la fluctuation des marchés financiers) gagne tous les actionnaires. Certain gros actionnaires, craignant alors la dévaluation, viennent se faire rembourser en or, entraînant une ruée des remboursements qui va amener rapidement la Banque... à la banqueroute.

Les émeutes se succèdent (avec de nombreux morts). Le 1er Novembre 1720 le papier-monnaie est supprimé, Law s'enfuit et de très nombreux actionnaires sont ruinés.
Dans les années qui suivent beaucoup seront cependant remboursés.

Le système a permis d'éponger certaines dettes de l'Etat et de développer le commerce extérieur mais il a rendu méfiant pour longtemps l'usage du papier-monnaie qui sera repris sous la Révolution (les assignats) puis définitivement adopté mais progressivement, en 1800,
sous Napoléon Bonaparte, avec la création de la Banque de France régie par l'Etat.

* * *

 

"Louis XVI-Marie-Antoinette"

1770

Mariage

 

Louis XV et son ministre, le duc de Choiseul, désirent s'allier à l'Autriche
afin de contrebalancer les puissances de l'Angleterre et de la Prusse.

Pour cela on propose à l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche le mariage
d'une de ses filles avec le duc de Berry, Louis (16 ans) devenu Dauphin
et héritier de la couronne suite à la mort des ses deux frères aînés.
Il est intelligent mais de caractère faible et pas préparé à règner
(ce qui lui arrivera cependant seulement 4 ans plus tard !).

L'Archiduchesse Marie-Antoinette (14 ans) est le quinzième enfant de Marie-Thérèse.
Elle est insouciante et frivole et son destin ne la destinait pas non plus à règner.

Le 19 avril 1770 le mariage, par procuration, a lieu à Vienne...
qu'elle quitte 2 jours plus tard pour la France où elle arrivera le 7 mai.

Le 16 mai le mariage est célébré à Versailles avrc de grandes fêtes et réjouissances à la Cour,
à Paris et dans tout le Royaume.

* * *

1820

"Ducs de Berry et de Bordeaux"

Depuis 1814-1815 et la Restauration de la monarchie Louis XVIII (frère de Louis XVI,
guillotiné en 1793) règne sur la France. Veuf et sans enfant son héritier est son frère
le comte d'Artois (futur Charles X). Celui-ci a deux fils mais l'aîné (le duc d'Angoulême, 50 ans) n'a pas d'enfant et le plus jeune (le duc de Berry, 40 ans) a une fille.

Le soir du 13 février 1820 Louvel, bonapartiste ne supportant pas le retour de la monarchie
des Bourbons, assassine, avec un couteau, le duc de Berry qui revenait du théâtre.
Ce crime signifie pratiquement, à moyen terme, la fin de la monarchie bourbonnienne.

Mais à cet époque la duchesse de Berry est enceinte. Le 29 septembre 1820 elle met au monde
un garçon, Henri, titré duc de Bordeaux par son oncle Louis XVIII. La dynastie est sauvée.

A la mort de Louis XVIII, en 1824, le comte d'Artois devient le roi Charles X mais, en 1830,
une Révolution l'oblige à abdiquer (et de partir en exil avec sa famille).
Il le fait en faveur de son petit-fils le duc de Bordeaux... mais les suites de la Révolution amènent au trône la branche cadette des Bourbons, les Orléans (descendants de Philippe,
frère de LOUIS XIV) avec Louis-Philippe.

Celui-ci sera à son tour chassé, en 1848, par une nouvelle Révolution qui crée une deuxième République qui sera remplacée par un "coup d'Etat" de son président
Louis-Napoléon Bonaparte, qui devient l'empereur Napoléon III jusqu'à la défaite
de 1870 qui abolit l'Empire et crée la 3ème République.

Le duc de Bordeaux qui, précédemment avait pris le titre de comte de Chambord,
a toujours de nombreux partisans pour qui il est "Henri V".

En 1873 la Chambre des députés est à majorité royaliste et une nouvelle Restauration se prépare. Elle échouera en raison de l'idée du "principe monarchique" du prétendant qui refuse
le drapeau tricolore. La République s'installe durablement.
Le comte de Chambord mourra en Autriche en 1823.
C'est la fin de la dynastie française aînée des Bourbons.

* * *

 

" Nadar "

Le mime Debureau, par Nadar

 

1820

autoportrait

De son vrai nom Félix Tournachon . Il naît à Paris en avril 1820 et y mourra en 1910.

Après avoir été obligé d'arrêter ses études en médecine, faute d'argent après la mort de son père,
il se lance dans l'écriture; essentiellement la Presse mais aussi le roman et la caricature.

La photographie se développant il ouvre un atelier et se fait vite un nom de portraitiste
grâce à ses relations qu'il photographie (Balzac, Dumas, Baudelaire, Jules Verne, ...).

Il va développer la photographie en utilisant le flash à la poudre de magnésium (dangereux mais efficace) puis, en 1858, il se lance dans la photographie aérienne en utilisant les ballons...
et crée même une compagnie d'aérostiers à Montmarte qui permettra pendant la Guerre de 1870 de photographier les positions ennemies ; c'est de là que Gambetta quittera Paris assiègé
pour tenter d'organiser la résistance...

Il mène aussi une vie d'aventurier, se ruine, se rétablit puis se ruine de nouveau, après s'être
plus ou moins fâché avec son demi-frère, puis son fils, qui furent ses collaborateurs.

* * *

1870

Napoléon III prisonnier et Bismarck

" Guerre . . . "

Le chancelier prussien Bismarck veut développer la puissance de son pays et va provoquer la guerre (dépêche d'Ems insultante pour la France). Le 19 juillet la guerre est déclarée. Se succèdent alors les défaites de l'armée française mal préparée et mal commandée (Napoléon III malade, puis Bazaine). Le 2 septembre l'empereur est fait prisonnier...

Bazaine capitulera le 27 octobre à Metz mais l'Empire a déjà cessé d'exsister.

 

 

 

Le 4 septembre Gambetta, Favre et Grévy proclament la 3ème République et la création d'un Gouvernement provisoire qui souhaite continuer la guerre.

Le 28 janvier 1871 c'est l'Armistice, puis la Paix est ratifiée le 10 mai. (La déchéance de l'empereur avait été votée le 1er mars).

* * *

" Alexandre Dumas "

 

1870

Le 5 décembre Alexandre Dumas, qui a été victime quelques mois auparavant d'un accident vasculaire, meurt près de Dieppe chez son fils.
Il a 68 ans.

Il sera inhumé dans sa ville natale
de Villers-Cotterêts.

En 2002 sa dépouille est transférée
au Panthéon, à Paris.

 

 


* * *

1920

L'impératrice Eugénie, en 1857 ( par Winterhalter)

" Eugénie de Montijo "

L'impératrice, en 1880

Née en 1826 à Grenade (Espagne). En 1834 elle vient en France (avec sa mère et sa soeur
(pour fuir une guerre civile) où elle est éduquée à Paris dans un collège catholique ;
elle reçoit aussi des leçons de Stendhal et de Mérimée (ami de la famille).
En 1849 elle rencontre Louis-Napoléon Bonaparte (alors président de la République)
qu'elle épouse en 1853 devenant ainsi l'impératrice Eugénie, Louis-Napoléon étant
l'empereur Napoléon III depuis l'année précédente.

En 1856 naît Louis-Napoléon, le prince impérial, qui sera l'enfant unique du couple.

Elle soutient les Arts et permet à l'Empire de rayonner artistiquement.

Son influence politique est plus contestable... En 1870, la guerre désastreuse avec la Prusse
amène la chûte de l'Empire et la fuite en Angleterre de l'impératrice qui y sera rejointe
quelques temps après par son fils et son époux l'empereur déchu qui y mourra en 1873.

Le prince impérial, devenu officier dans l'armée anglaise, est tuée au Zoulouland
(Afrique du sud) en 1879.

L'ex-impératrice va s'installer dans le sud de l'Angleterre et faire construire l'abbaye Saint-Michel où elle fait inhumer son mari et son fils, qu'elle rejoindra baucoup plus tard, en 1920,
après avoir effectué de nombreux voyages, le plus souvent incognito.


* * *

"François Mauriac , Jean Giono"

1970

Triste année pour les Lettres françaises
qui perdent deux grands écivains.

François Mauriac est né à Bordeaux en 1885
(où il passera sa jeunesse et fera ses études)
dans une famille bourgeoise chrétienne.
Il "monte" à Paris en 1907 où il se consacre
à l'écritrure : poésies, puis romans et essais.
Il y critique la mentalité bourgeoise
qu'il a bien connue.

Pendant la seconde Guerre mondiale il fait partie d'un groupe d'intellectuels résistants.
Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1952
et est élu à l'Académie française en 1993.
Chrétien "de gauche" il est pour l'indépendance des colonies françaises.
Il meurt à Paris le 1er septembre 1970.

Quelques oeuvres :
Le Baiser au lépreux, Genitrix, Le Désert de l'amour, Thérèse Desqueyroux, Destins, Le Nœud de vipères,
Le Mystère Frontenac, Les Anges noirs,
Conte de Noël, Le Sagouin.

 

Jean Giono est né à Manosque en 1885 et y mourra le 9 octobre 1970.

Le "manque de moyens" familial fera de lui un autodidacte passionné par l'Antiquité grecque
et le monde provençal. Il commence à écrire en 1911: quelques poésies puis essentiellement
des romans mais aussi du théâtre et des scénari pour des films.
Sa participation à la grande guerre le laissera traumatisé et fera de lui un pacifiste engagé.
Pendant et après la seconde Guerre mondiale il sera même accusé de "collaborationnisme".

La première partie de son oeuvre célèbre surtout la Nature, la seconde se recentre sur l'Homme.

Quelques oeuvres
: Colline, Un de Beaumugnes, Regain, Le chant du monde, Que ma joie demeure, l'Eau vive, La femme du Boulanger, Un Roi sans divertissement, Le Hussard sur le toit.


* * *


1970

Le 9 novembre 1970, suite à un malaise cardiaque, le général De Gaulle s'éteint, quelqurs jours avant ses 80 ans, dans sa propriété de Colombey-les-deux-églises (Haute Marne)
où il s'était retiré le 28 avril 1969 après le refus d'un Référendum qu'il avait proposé.

Selon son souhait (testament rédigé en 1952) ses obsèques seront privées,
sans cérémonie officielle à Colombey où il est inhumé le 12 novembre.

A Notre-Dame de Paris se tiendra une grande cérémonie en présence de nombreux chefs d'Etats.

Le 18 juin 1987 est inaugurée au-dessus de Colombey une gigantesque croix de Lorraine
au pied de laquelle est érigé en 2008 un Mémorial consacré au général.